Une ville et des habitants en apparence paisible, mais lorsque la nuit arrive la vrai nature de ce lieu ressurgit... Au milieu de tout ça ? Un pensionnat à l'aspect d'un vieux manoir poussiéreux...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le loup solitaire (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jack Whisper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Le loup solitaire (terminé)   Sam 30 Juil - 1:56

~ JACK WHISPER ~
PRÉNOM • Jack
NOM • Whisper
ÂGE • 17 ans
SEXE • Masculin
ORIENTATION • J'accepte tout, même quand ce n'est plus vivant
EMPLOI • Aucun
RACE ET/OU POUVOIR(S) • Loup-garou/lycanthrope
____________________________
AIME • Le silence, le calme, la solitude et la nicotine
N'AIME PAS • Les gens bruyants, les gens trop dynamiques et les gens se permettant de lui faire la morale
DEFAUT(S) • asocial, nonchalant et lunatique
QUALITE(S) • patient, fidèle et franc

L’apparence

Le visage de Jack aurait pu être très attirant et beau à voir si il ne le cachait pas avec des masques, des capuches et même ses propres cheveux. Il ne prend pas vraiment soin de lui, ce qui explique ses cheveux trop longs, lui tombant dans les yeux et ses habits tout sauf fashion. L'apparence n'a aucune importance pour lui. Pourtant il est loin d'être laid, il possède même un regard sombre et envoûtant bien que parfois fuyant. Ses traits sont fins et sa peau est nacrée, d'une pâleur rappelant la neige ce qui contraste grandement avec la couleur de sa tignasse rarement coiffée et de ses yeux cernés. Il est rare que le jeune homme trouve le sommeil, il a de gros problème d'insomnie ce qui explique les poches imposantes et d'un violet sombre sous ses yeux fins et perçants. Jack est très grand mais aussi très fin, voir même maigre, presque squelettique. Il est très longiligne, il dépasse le mètre quatre-vingt-dix et frôle presque les deux mètres. Il est très très grand, ses jambes sont presque sans fin et ses longs bras ballottent en général près de son corps. Ses doigts sont longs, faisant penser à ceux des pianistes, mais ses mains sont aussi étrangement abîmées. Ne cherchait pas à demander la cause de l'état de ses mains, Jack ne vous répondra pas, peut-être parce qu'il a oublié...
Jack n'est absolument pas baraqué, il est même plutôt frêle. Ses côtes sont visibles sur ses flancs, comme de nombreux autres os de son corps dû à son manque cruelle de graisse. Une énorme cicatrice barre son torse, passant par sa clavicule gauche jusqu'à sa hanche droite. Celle-ci remonte jusqu'à sa gorge, elle peut donc être visible même lorsqu'il est habillé. Une autre bien plus petite est visible sur sa cuisse droite, une toute petite cicatrice pourtant encore douloureuse à l'heure d'aujourd'hui.

Jack ne fait pas attention à son style vestimentaire, comme je vous l'ai dit plus tôt. Il favorise donc les vêtements confortables et sombres. Généralement, il portera majoritairement des sweats à capuche et des joggings ou des pantalons délavés, parfois même troués. A ses pieds, il ne porte que des baskets, façon converse ou pas d'ailleurs. Rien de plus.

Le psychique

Si on oublie sa froideur, son mépris et son odeur de tabac froid, Jack pourrait presque être une personne agréable. Bon certes, il est un peu ronchon et déteste tout ce que les gens "normaux" aiment comme les câlins, les sucreries, l'attention, la gloire. Ce genre de chose n'intéresse pas du tout le brun. Jack aime beaucoup les lieux déserts et silencieux où il peut réfléchir, penser tout seul. Il est presque misanthrope en plus d'être carrément asocial. Au moins ce n'est pas de la timidité.

Jack a du mal à s'attacher à quelqu'un mais une fois que c'est fait il devient collant et paranoïaque. Les "amis", ce n'est pas vraiment des choses qu'il a connu. Il a toujours vécu dans la plus grande des solitudes, perdant peu à peu tous ses proches et sa famille.
Jack a une sainte horreur des hôpitaux, sûrement parce qu'il associe ça à des mauvais souvenirs.
Ce brun râle beaucoup en effet, mais il est plus que ça. Quand on creuse un peu, on découvre rapidement un jeune homme très sensible et mélancolique se perdant fréquemment dans le pays des songes.

Race et pouvoir

En ce qui concerne sa forme de loups, elle correspond à ce qu'on connaît des loup-garous dans les légendes. Des bêtes sur deux pattes, aux longs bras et aux griffes acérés. Salivant à l'idée de se nourrir de chaires humaines et possédant de multiples rangées de dents plus pointus les unes que les autres. Je ne pourrais que vous dire que la mâchoire de ces monstres est très puissante, mieux vaut donc éloigner votre bras. Ces créatures sont aussi très rapides, elles se déplacent vite et sont dures à semer. Inutile de chercher une cachette, ces bêtes vous retrouverons facilement grâce à leur excellent flaire. Si vous voulez ôter la vie d'un loup-garou, vous pouvez toujours le décapité ou le tuer lorsqu'il est sous forme humaine. Si il est transformé, une balle en argent peu le tuer et si vous voulez simplement le repousser vous pouvez toujours lui tirer dessus avec des balles normales. Ils sont puissants physiquement, mais pas invisibles, il sera blessé par une balle comme par un coup de couteau. La puissance d'un loup-garou et sa vitesse sont multipliées par deux quand il est transformé, mais sous forme humaine, il est très facile de le tuer, il redevient un humain lambda après au levé du jour après tout.

L'histoire du personnage

Il y a cinq ans:


Il fait nuit noire, la lune est cachée sous d'épais nuages noirs. L'hôpital est presque comme endormie, les couloirs sont déserts, les docteurs et les infirmiers sont tous occupés et ne sortent du bloque opératoire que pour faire des allés et retours de chambres en chambres. La salle d'attente est déserte... Déserte? Non pas vraiment. Il reste quelqu'un assis sur une chaise proche d'un mur. La tête bbaissée, des mèches brunes cachant ses yeux probablement embués par les larmes. Ses mains se serrant entre elles. Aucun docteur ou infirmier n'est encore venu le voir, il attend donc, assis là dans cette salle à peine éclairée par la faible ampoule au-dessus de la tête du garçonnet. Apparemment, il est le seul à être venu même pendant la nuit, dans cet hôpital. Il essuie brièvement d'un revers de manche les larmes commençant à déborder de ses yeux. La peur monte en lui, la peur de perdre un de ses proches. La peur de perdre cette personne si chère à ses yeux. Un docteur vient de passer devant lui, une cigarette entre les lèvres, c'est probablement l'heure de sa pause. L'enfant a croisé son regard, mais le médecin a reprit rapidement son chemin. Comprenant sa tentative de fuite, le jeune garçon le rattrapa en se relevant précipitamment de son siège pour attraper de son petit poing la blouse blanche du docteur se retournant vers le gamin en sentant la pression contre sa blouse. L'enfant a alors baissé la tête, ayant honte de montrer son visage trop expressif à son goût, il demanda alors d'une petite voix tremblante:

- "C-Ca fait des heures que j'attends là... Je... Je veux juste savoir comment va ma mère... Pourquoi est-ce toute votre équipe cherche à me fuir...?"

Le médecin, visiblement mal à l'aise, prit entre ses doigts la cigarette autrefois entre ses lèvres, puis s'accroupie devant l'enfant pour être à sa hauteur et ainsi pouvoir lui demander à son tour après avoir dégluti difficilement.

- "Tu... Tu es bien le fils de Madame Whisper, n'est-ce pas?"

L'enfant releva son visage mouillé par toutes ses larmes, les sourcils froncés et un air visiblement irrité.

-"Bien sûr que c'est moi ! J-Je suis le seul pour venir voir ma mère..."

Le garçonnet frotta ses yeux avec ses poings, se mordant la lèvre inférieure pour stopper ses sanglots. Le médecin quand à lui, chercha dans les poches de sa blouse un mouchoir pour l'enfant en pleure. Il sortit donc le tissu et le tendit après avoir doucement soupirer. L'enfant l'a alors saisi brusquement pour se moucher et pour essuyer son visage sali par toutes ses perles salées. Le docteur reprit ensuite:

-"Euuhm... Et où est ton papa?"


-"Mon papa il aime plus ma maman ! Ca fait très longtemps que j'ai pas vu mon papa..."
Répondit presque immédiatement l'enfant.

Le médecin ne sut plus ou se mettre et il passa une main dans ses cheveux noirs avant de soupirer une seconde fois maintenant plus bruyamment puis il continua son petit interrogatoire.

-"Alors qui t'a emmené jusqu'ici?"

-"J'suis venu en vélo jusqu'ici ! Maintenant répondez-moi ! Pourquoi vous m'évitez?"

Le jeune garçon commençait à très visiblement perdre patience, la peur mélangé au stress donnait aussi de l'énervement chez cette enfant. Finalement le docteur planta pour la première fois depuis le début de leur discussion, son regard dans celui de l'enfant.

-"Tu sais, ta maman est venu il y a quelques jours parce qu'elle avait très mal aux côtes. Et bien tout à l'heure, elle a fait ce qu'on appelle un arrêt cardiaque. Son coeur s'est donc arrêté de battre."

Le garçonnet se mit à trembler, devenant alors très pâle et ses yeux recommençaient à larmoyer.

-"C-Ca veut dire... Qu'elle... Que maman est m-morte?"

Le jeune docteur hocha alors doucement la tête, un air désolé collé au visage. L'enfant éclata alors en sanglot. Il tomba à genoux, les mains par terre, ses larmes coulant à flot et ses gémissements appelant sa mère résonnant dans les couloirs. Le médecin, ne sachant quoi faire face à cette scène, prit maladroitement l'enfant dans ses bras. Celui-ci s'accrocha à la blouse du docteur, continuant de pleurer toutes les larmes de son corps.

Finalement l'enfant s'est endormi dans les bras du médecin, qui ne sachant pas quoi faire de lui, l'a logé dans une chambre libre de l'hôpital, sous la surveillance des infirmières sous ses ordres. Ce même médecin est ensuite parti parler de tout ça à la police. Celle-ci s'est alors chargé de l'enfant le lendemain. Et des semaines plus tard, la justice a décidé de placer l'enfant encore en deuil chez son père.

Il y a deux ans:

Des cris résonnent dans la petite maison paternelle, un enfant aux mèches brunes court dans toute la maisonnette pour échapper aux punitions violentes et cruelles de son père. Celui-ci hurle à pleins poumons et menace l'enfant qui finit par fuir la maison et partir se cacher dans les bois bordant la maison à l'écart du village où l'enfant habitait désormais. Mais le garçon ne se sent pas vraiment à l'aise avec son père, celui-ci adopte des méthodes de discipline des plus extrêmes et semble éprouver une haine profonde envers ce pauvre gosse. Fuyant sa propre maison, l'enfant s'est enfoncé dans les bois sans réfléchir. La lune monte dans le ciel, celle-ci semble pleine ce soir. En remarquant ça, l'enfant se mit à respirer bien plus fort, ses poils se hérissant sur tout son corps et dans une grimace de douleur se transforme en un monstre à l'apparence mi-humaine mi-loup. Dans un manque de contrôle, la bête se précipita à l'extérieur des bois, vers ce qui était en fait sa maison attiré par la lumière qu'émettait celle-ci. La créature tourna en rond dans les environs, en quête de viande fraîche qu'elle pourrait dévorer. C'est lorsque ce qui était en fait son père, sortit de la maisonnette qu'il bondit vers lui. Le vieil homme prit peur et réussit par je ne sais quel miracle à rentrer indemne dans sa maison. Il resortit d'ailleurs quelques secondes plus tard au plus grand plaisir du monstre qui rodait toujours dans les parages. Son père était maintenant armé d'un fusil de chasseur et n'hésita pas un seul instant à tirer sur la bête à plusieurs reprises. Celle-ci fut touché par une des balles mais réussit tout de même à s'enfuir en couinant vers les bois. Ce n'est que le lendemain que l'adolescent fût retrouver par un passant, un adolescent bien blessé qui plus est. On ne sait pas quelle chance, le jeune garçon est encore en vie bien qu'il semble avoir été touché par une balle de fusil à la cuisse. La blessure n'était pas grave au point de menacer sa vie, l'enfant fût ramener à son père qui fit rapidement le lien entre sa rencontre avec un monstre la veille et la blessure de son fils. Prenant peur, il a alors placé son enfant en foyer utilisant comme excuse que son enfant était très turbulent et qu'il n'arrivait pas à le gérer. C'est donc ce qui se fit et le jeune homme se promena pendant deux longues années de foyer en foyer, finissant tous par vouloir s'en débarrasser on ne sait pour quelle raison et finalement, l'année de ses dix-sept ans, il reçut une étrange lettre l'invitant à s'inscrire dans une mystérieuse école accueillant apparemment des élèves dans le même cas que lui. Sans hésiter plus longtemps, l'adolescent du nom de Jack, partit de son pays natal, l'Angleterre vers cette étrange académie. C'était le seul endroit où il pouvait aller après tout et qui s'engageait à l'accepter peu importe ses différences.
CODAGE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eirik Ishirama

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Sam 30 Juil - 10:46

Biieenvenuue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood.Will.Winchester

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 19
Localisation : Au bar

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Sam 30 Juil - 19:21

bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Whisper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Sam 30 Juil - 22:48

Merci à vous deux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orihime Shiazuki

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Dim 31 Juil - 8:55

Je te souhaite la bienvenue jeune louveteau o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reiko Black

avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 20
Localisation : DreamLand

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Lun 1 Aoû - 22:32

Bienvenu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xar Atora

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 22
Localisation : Proche du feu

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Mar 2 Aoû - 7:19

Hello, et bienvenue chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Whisper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Mar 2 Aoû - 14:26

Merci ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legacy Della Note
Admin
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 24/02/2011
Age : 23
Localisation : quelque part dans l'ombre sous les rayons de la lune

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Mar 2 Aoû - 14:27

Hum ... Je vois que mon message ne c'est pas posté !!

Alors, dans ta présentation tout semble correct. Souhaites tu être un villageois ou un étudiant en perdition ?

_________________


 Actions / Pensées / Paroles -> [color=#9933ff]+ [b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatlunedesang.forums-actifs.net
Jack Whisper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: Le loup solitaire (terminé)   Mar 2 Aoû - 15:28

Un étudiant, de préférence. (C'est vrai que ce n'est pas demandé dans ce modèle de fiche.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le loup solitaire (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Je suis sans attache comme un vieux loup solitaire {E.B.G.}
» Un loup solitaire dans la taniére d'un grizly. [TERMINÉ]
» Fenrir le loup gris ! [ Terminée]
» LE MAGNAMUND

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Lune Rousse :: Avant de commencer :: Présentation :: Présentations validées-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: