Une ville et des habitants en apparence paisible, mais lorsque la nuit arrive la vrai nature de ce lieu ressurgit... Au milieu de tout ça ? Un pensionnat à l'aspect d'un vieux manoir poussiéreux...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Héloïse Delcourt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héloïse Delcourt

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Héloïse Delcourt   Dim 13 Nov - 5:50


Héloïse Delcourt
Écrire est une banalité fondamentale


Les informations de bases

NOM COMPLET • Héloïse Delcourt
ÂGE • 35 ans
SEXE • Féminin
ORIENTATION • Bisexuelle
EMPLOI • Enseignante en français + cours en option: enjeux de la littérature contemporaine.
RACE ET/OU POUVOIR(S) • Humaine/ lecture vivante
PIERRE ET SITUATION • ?
 
NOM AVATAR • Layla Serizawa
AIME • La poésie, écrire, la littérature, les romans de Marguerite Duras, l’odeur humide des feuilles mortes par un matin d’automne, le vin, l’alcool fort, le café, l’hiver, la musique, les balades en voiture
N'AIME PAS • Les lieux où il y a trop de monde, le matin, l’insomnie, l’incapacité d’écrire, avoir froid
DEFAUT(S) • Maladroite,  timide, alcoolique, distraite, bordélique
QUALITE(S) • Douce, passionnée, généreuse, sensible, intelligente, aime rire, sensuelle



L'apparence

Héloïse a 35 ans, mais on lui en donnerait facilement cinq de moins. Pas très grande, un peu maigre, elle a la poitrine menue et les hanches fines. Sa longue chevelure, d’un blond tirant sur le roux, tombe en cascades dans le creux de ses reins. Son visage est délicat, ses lèvres minces. Elle tente d’oublier les quelques rides qui commencent à le marquer. Ce sont surtout ses yeux qui attirent l’attention. D’un bleu gris, comme l’océan un matin d’orage. Un regard brillant, mais dans lequel se terre une mélancolie profonde. Héloïse s’habille avec délicatesse, portant souvent de petites robes faites de tissu léger. Un cardigan la réchauffe et, par un mouvement innocent, tombe et dévoile une épaule impudique.  


L'esprit

À première vue, Héloïse peut sembler timide et effacée. Elle manque un peu de confiance en elle. Douce et sensible, elle a plutôt tendance à écouter les autres qu’à parler d’elle-même. Il est rare qu’elle se mette en colère. Avec elle, il n’y a jamais un mot plus haut que l’autre. Toutefois, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant. Elle est plutôt nonchalante, mais il ne faut pas la chercher non plus. Héloïse aime éprouver les choses, se laisser toucher par elles. Se laisser blesser, même. Sa timidité tombe quand elle boit. Quand elle enseigne aussi. Dès qu’elle parle de littérature, ses yeux brillent et tout son corps s’anime tant elle est passionnée. Vivant par procuration à travers la lecture et l’écriture, les mots ont pris une grande importance dans sa vie. Mis à part les lettres, Héloïse aime discuter de philosophie et d’actualité. C’est une femme intelligente et curieuse qui ne cesse de vouloir aller au fond des choses. La mélancolie assombrit souvent son regard, mais dès qu’elle sourit, son visage s’éclaire d’une joie naïve. Bien qu’elle soit généralement réservée, Héloïse peut faire preuve de spontanéité. Il n’est pas rare de la voir marcher en équilibre sur la ligne blanche qui borde la route ou encore rire sous la caresse du vent. Un peu bohème, elle vit la vie au jour le jour. Cette attitude trahit quelque peu sa crainte de vieillir. Toutefois, si on prend le temps de la connaître, on découvre une femme qui a le rire facile, ouverte et pleine d’imagination. Insouciante, un peu innocente, Héloïse est une promesse de rêve. Avec elle, la vie semble un poème, plus douce, comme acceptable, presque.  


Race et pouvoir

Lecture vivante.C’est comme ça que sa grand-mère appelait cela. C’est un don, disait-elle, mais il doit rester secret. Héloïse avait davantage perçu ce pouvoir comme une plaie. Certes, au départ, elle l’avait trouvé merveilleux. Puisse le rêve devenir réalité à travers sa lecture. Tel était son souhait. Toutefois, la réalité est toute différente. Héloïse n’a aucun contrôle sur son don. Dès qu’elle lit à haute voix, une partie du récit se transpose dans la réalité. La jeune femme ne sait jamais laquelle ni quel en sera l’impact. C’est un don, disait sa grand-mère, mais on ne doit pas en parler. Les mots sont silence. C’est mieux ainsi. Un don…. Un don…. En quoi est-ce un don, se disait Héloïse, s’il doit rester tabou? En quoi est-ce un don s’il l'empêchait d’éprouver les mots, d’en goûter la saveur et d’en ressentir la caresse? Elle n’avait jamais osé publier ses écrits parce qu’elle ne pouvait en éprouver la sonorité, le rythme, parce qu’ils demeuraient incomplets. Un don…. Dès qu’elle lisait durant les cours, un incident étrange se produisait qu’elle n’était pas toujours en mesure de justifier. Un don…. Mais le directeur du pensionnat de la Lune Rousse était au courant de sa condition. Voir apparaître la neige suite à sa lecture de Caprice blanc ne serait plus peut-être plus perçu comme un faux pas, mais comme de la poésie à part entière…..   .


L'histoire du personnage


La littérature a toujours fait partie de la vie d’Héloïse. Depuis qu’elle est enfant, les mots sont son refuge, lui permettant de voyager où elle le désire, d’aimer des hommes qu’elle n’aurait jamais rencontrés, de vivre une vie qui n’est pas la sienne. Les mots étaient synonyme de silence dans sa famille. On ne lisait pas à haute voix. Elle le faisait parfois, en cachette, afin de laisser les mots caresser sa langue et lui chanter une musique faite de rêve.

C’est à 13 ans qu’elle a découvert qu’elle possédait le «don» de lecture vivante. Elle lisait, comme à son habitude, confortablement installée dans la bibliothèque de son père. C’était un soir d’avril, le vent murmurait la douceur du printemps. Héloïse était tombée par hasard sur la poésie d’Émile Nelligan. Elle a tout de suite été conquise par ses mots qui rejoignaient sa mélancolie, par ses images à la fois douces et poignantes. L’un de ses poèmes la transporta particulièrement (***). C’était un tableau entièrement blanc sur lequel on percevait la neige et la douceur, et l’amour au premier regard. La jeune fille avait voulu goûter chacun des mots, frissonner sous chaque syllabe. Aussi murmura-t-elle le poème doucement, comme une brise hivernale, savourant ce caprice défendu. Elle ferma les yeux, laissant l’écho de la poésie s’insinuer en elle. Puis, elle les rouvrit et se précipita à la fenêtre. Dehors il neigeait tant que le paysage était d’une blancheur presque opaque. La ville état recouverte d’une épaisse couche de neige. Héloïse éclata de rire, les yeux embués de larmes devant ce spectacle aussi merveilleux qu’inhabituel. Paul, qui avait entendu la voix de sa fille, entra dans la bibliothèque. Il vit la tempête et le livre de poèmes ouvert et le regard brillant de sa fille qui venait de lire la neige et la voyait là, de l’autre côté de la fenêtre. Et il comprit.

Il se tint derrière Héloïse, regardant avec elle la neige épaisse recouvrir la ville. Plus loin, une berline blanche tournait sur la rue. Héloïse ne crut pas son père lorsqu’il lui avoua que c’était elle qui avait créé cette tempête, que sa lecture en était la cause. Les mots devaient être faits de silence. Prononcés, ils faisaient basculer la réalité. Ce n’était qu’un murmure….

Héloïse fut envoyée vivre avec sa grand-mère paternelle qui avait le même don qu’elle. La jeune fille avait toujours apprécié cette vieille dame et surtout, sa bibliothèque, qui était encore plus grande que celle de son père. Sa grand-mère lui enseigna tous les détails liés à son pouvoir. Au fil des années, cette femme lui permit de découvrir et de repenser le monde, lui dévoilant que les créatures qui peuplaient les contes et les légendes n’existaient pas que dans les livres.

L’adolescente grandit isolée dans la campagne, entourée des mots des autres. Elle y connut l’amour de Ronsard, le spleen de Baudelaire et la langue nue de Marguerite Duras. Lorsqu’elle n’était pas à l’école, elle passait son temps à lire ou à bavarder avec sa grand-mère. Pour tromper la solitude lorsque celle-ci devenait trop lourde, Héloïse écrivait. De la poésie, des fragments, ou encore elle se confiait à son journal intime.

À 18 ans, Héloïse quitta la campagne pour s’établir en ville et poursuivre des études de littérature, à la suite desquelles elle entreprit de voyager un peu avec son fiancé de l’époque. Quelques années plus tard, Héloïse obtint un poste comme enseignante de littérature dans un lycée réputé. Elle n’y resta pas longtemps toutefois. Anémique, elle était souvent forcée de rater des cours, ce qui l’en a fait renvoyer. Elle prit cet échec durement et s’accorda une année sabbatique afin de réaliser un rêve longtemps caressé : écrire un roman. Elle ne terminera jamais ce projet. Elle qui avait toujours été d’humeur mélancolique, elle devint morose et instable, s’enfonçant graduellement dans l’alcool et le désespoir. Son copain, qui en avait assez de ses états d’âme, rompit leur relation.

Anéantie, Héloïse quitta cette ville pour une autre. Elle s’installa avec tous ses livres dans un petit appartement d’un quartier défavorisé et se remit à écrire des poèmes. Certains furent publiés dans une revue obscure tenue par un amant de passage. Renouer avec les mots lui redonna de la force. Héloïse décrocha un emploi dans le lycée du quartier, où elle enseigna durant cinq ans. C’était u environnement difficile où les étudiants n’en avaient rien à foutre de l’école et où les professeurs devenaient rapidement blasés. Héloïse, toutefois, aimait son métier et sa matière plus encore. Dévouée à ses étudiants, elle cherchait toujours à exciter leur curiosité et à les amener plus loin. Elle mit sur pied un projet parascolaire : un cercle de lecture. L’activité avait été bien reçue de plusieurs étudiants et, malgré la surcharge de travail, Héloïse s’épanouissait. Toutefois, la plupart de ses collègues enseignants voyaient d’un mauvais œil l’implication de la jeune femme au sein du lycée. Certains l’accusaient de faire preuve de zèle ou encore de mauvaise foi en compensant ses absences par un surplus de tâches. Vaincue par un épuisement professionnel, Héloïse quitta ce lycée et cet environnement toxique.

La jeune femme prit quelques semaines de repos à la campagne, dans la maison de sa défunte grand-mère, que ses parents habitaient désormais. Elle y trouva la quiétude nécessaire pour écrire, et ses joues reprirent un peu de couleur. De retour en ville elle entreprit de se trouver un autre emploi. Elle eut vent du pensionnat de la Lune Rousse et de son réputé directeur, Legacy Della Note, dont sa grand-mère lui avait vanté les mérites. Elle postula et fut embauchée comme enseignante de français. Elle se vit même offrir un cours de littérature, ce qui l’enchanta. Elle espérait enfin que ce parcours serait le bon et qu’elle trouverait sa place dans ce lycée hors du commun.


*** Voici le poème qu'elle a lu à 13 ans et qui a causé une tempête en avril

Caprice blanc

L’hiver, de son pinceau givré, barbouille aux vitres
Des pastels de jardins de roses en glaçons.
Le froid pique de vif et relègue aux maisons
Milady, canaris et les jockos bélîtres.

Mais la petite Miss berline s’en va,
Dans son vitchoura blanc, une ombre de fourrures,
Bravant l’intempérie et les âcres froidures,
Et plus d’un, à la voir cheminer, la rêva.

Ses deux chevaux sont blancs et sa voiture aussi,
Menés de front par un cockney, flegme sur siège.
Leurs sabots font des trous ronds et creux dans la neige ;
Tout le ciel s’enfarine en un soir obscurci.

Elle a passé, Tournant sa prunelle câline
Vers moi. Pour compléter alors l’immaculé
De ce décor en blanc, bouquet dissimulé,
Je lui jetai mon coeur au fond de sa berline.

Émile Nelligan


Derrière l'écran

Prénom / Surnom • Snow
Age • Un quart de siècle
Sexe • Fille
Comment as tu découvert le forum ?  • Une personne chère à mon coeur voulait que nous nous y inscrivions ensemble. ♥
Pourquoi t'y être inscrit ? • Il y a une partie de la réponse dans la question précédente. Ça et jouer une prof de littérature en attendant d’avoir le diplôme pour enseigner dans la vraie vie, c’est pas si mal.
Comment trouves tu le forum ? • Ça a l’air chill!
Autre chose à ajouter ? • …




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenz Hartmann

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 31/10/2016
Localisation : Dans un bar?

MessageSujet: Re: Héloïse Delcourt   Dim 13 Nov - 14:32

Bienvenue à Lune Rousse belle demoiselle. A très vite dans les interminable couloirs du pensionnat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legacy Della Note
Admin
avatar

Messages : 1392
Date d'inscription : 24/02/2011
Age : 23
Localisation : quelque part dans l'ombre sous les rayons de la lune

MessageSujet: Re: Héloïse Delcourt   Dim 13 Nov - 16:29

Bonjour chère professeure de littérature ... J'avoue que ta présentation est sublime ! J'aime lire des choses comme ce que tu viens de me proposer ! Et je dois avouer ... que je n'ai rien à redire !

Je suis donc heureux de t'ajouter à notre liste de professeur et de souhaiter la bienvenue sur le pensionnat de la Lune Rousse. TU ES VALIDE !

Pour tes premiers pas parmi nous, il te faudra faire deux trois petites choses obligatoires, mais surtout te rendre dans des sujets bien utiles pour tes futurs aventures et ta vie ici. Tout d'abord, ton personnage aimant rédiger son journal intime, tu pourras très bien te créer ton propre journal avec le code que tu souhaites et y inscrire les aventures de ton personnage, son ressentit sur ce qu'il a vécu, etc. C'est TON journal ! Mais cela est facultatif ... Par contre, recenser ton avatar est une action qui t'es obligatoire. Au moins, on évitera les jumeaux indésirables !
Tu trouveras les demandes de rp ou de liens dans une section et les demandes de logement ou de chambre dans une autre. La première te permettra de proposer un rp ou de répondre à une demande alors que la seconde te permettra, en remplissant un petit formulaire de rien du tout, d'avoir un chez toi à ton image ou simplement une chambre au pensionnat. Je me ferais un plaisir de te créer ça si tu le souhaites. Rien d'obligatoire évidemment ...
Dans la section des annonces tu trouveras un sujet très intéressant sur la quête en cours pour devenir membre du mois. Mais il y aura aussi tous pleins d'autres annonces ou tu pourras poster tes absences et autres nouvelles ...
Tu trouveras aussi des sujets sur les tops sites et tu découvriras que chaque votes sera récompensé pour peu que tu prennes un peu de temps ... et tu pourras ensuite t'acheter pleins de bricoles !
Enfin, tu peux aussi te perdre dans le sujet des suggestions afin de signaler des changements à faire ou de partager tes idées pour l'amélioration du forum !

Je ne t'embête pas plus ! ♫

Bonnes aventures sur Lune Rousse ~

_________________


 Actions / Pensées / Paroles -> [color=#9933ff]+ [b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatlunedesang.forums-actifs.net
Héloïse Delcourt

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Re: Héloïse Delcourt   Dim 13 Nov - 22:22

@Lenz: Merci beaucoup, bel homme....

@Legacy: Merci de cet accueil chaleureux! Tu rends les prochaines étapes tellement simples! Je vais de ce pas recenser mon avatar. Je dois encore trouver une image qui représenterait bien le petit appartement d'Héloïse. Bref, merci d'être aussi conciliant, c'est encourageant. À bientôt en rp, j'espère^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassie Strange

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Héloïse Delcourt   Ven 18 Nov - 9:37

Ah woaw !
Bienvenue Very Happy

_________________
beware the eye of the gorgon


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrh Noath

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 07/11/2016

MessageSujet: Re: Héloïse Delcourt   Ven 18 Nov - 12:07

Bienvenue Héloïse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenz Hartmann

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 31/10/2016
Localisation : Dans un bar?

MessageSujet: Re: Héloïse Delcourt   Ven 18 Nov - 14:36

De rien princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse Delcourt

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Re: Héloïse Delcourt   Ven 18 Nov - 20:48

Merci beaucoup! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Héloïse Delcourt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atia César [terminée]
» Édition Delcourt
» Ben Barnes - Julien P. NOM - [Ruby Delcourt] - Libre

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Lune Rousse :: Avant de commencer :: Présentation :: Présentations validées-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: