Une ville et des habitants en apparence paisible, mais lorsque la nuit arrive la vrai nature de ce lieu ressurgit... Au milieu de tout ça ? Un pensionnat à l'aspect d'un vieux manoir poussiéreux...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Gabriel Hawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Hawkins

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 23/02/2014

MessageSujet: Gabriel Hawkins   Jeu 6 Mar - 15:55

Nom : Hawkins
Prénom : Gabriel
Age : 17 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel
Catégorie, race et/ou pouvoir(s) : Humains à pouvoir *Elève Béta* *pierre: Améthyste. Situé sur un collier*
Emploi : Etudiant (si si, c'est un métier !)

Aime : Les bonbons (et les sucrerie en général), la lecture, les personnes franches, les jeux vidéo (eh oui, ça reste un ado), la nature, les animaux (avec une préférence pour les félins), et le calme.

Aime pas: Les cours, les légumes, le sport (c'est simplement qu'il n'est vraiment pas doué), le noir (il est achluophobe).

Avatar : Alvaro Garay, du jeu vidéo Wand of Fortune


Description morale/caractère [5 lignes minimum]

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Gabriel a un caractère bien trempé ! Hautain et orgueilleux, il peut paraître froid mais a le sang chaud. Il a toujours était d’un naturel colérique, capricieux et impulsif. Mais voilà maintenant des années qu’il essaye de changer, qu’il essaye de se conformer à ce que sa famille attend de lui : Ne jamais laisser paraître ses émotions, hormis son mépris des autres. Seulement voilà, chassez le naturel, il revient au galop. Gabriel n’a jamais ressentis le moindre mépris pour qui que ce soit, il est même profondément bienveillant, et il n’est pas difficile d’attirer sa sympathie. Il apprécie les gens d’une manière générale, et s’il ne s’obligeait pas à afficher une façade froide et superficielle, on pourrait même le qualifier de quelqu’un de sociable. Et s’il arrive parfaitement à réfréner son affection, ce n’est absolument pas le cas pour sa colère. Assez susceptible, ce n’est pas difficile d’en arriver à le faire crier de rage d’une manière totalement hystérique. Heureusement, ça lui arrive d’être raisonnable et de préférer quitter une dispute, bien que sa fierté en prenne un sacré coup, plutôt que de risquer d’envenimer la situation.
De manière générale, c’est un garçon assez calme et studieux. Et avec les rares personnes qu’il accepte parmi ses amis, il sait être attentionné et blagueur, tout le contraire du misanthrope qu’il préfère montrer en public.


Description physique et vestimentaire [5 lignes minimum] :

Comme on dit, les goûts et les couleurs sont discutables, mais généralement Gabriel est considéré comme étant plutôt beau garçon. Lui-même se trouve particulièrement séduisant, et à ses yeux, c’est bien là le principal ! Mesurant un peu plus d’1 mètre 80, c’est un jeune homme svelte, possédant une musculature bien visible, mais loin d’être excessive. Il préfère garder ses cheveux de jais long, Malgré les quelques petits désagrément que cela lui a déjà apporté par le passé. Car avec un visage aux traits fins comme le sien, ses longs cheveux lui confèrent un aspect assez androgyne. Mais cela ne le dérange pas, puisque sa grande taille et son corps fort effacent le moindre doute concernant sa masculinité. Ce qui le gêne d’avantage, par contre, ce sont ses yeux. Ou plutôt leur couleur ! S’il maintient qu’ils sont rouges sang, leurs reflets roses restent pourtant bien visibles.
En ce qui concerne ses habitudes vestimentaires, été comme hiver, vous le verrez porter des vêtements longs, couvrant la majorité de son corps, ainsi que des gants, et cela pour des raisons évidentes. Il affectionne les couleurs sombres, telles que le noir, le bleu nuit et le gris. Pour lui, être élégant en toutes circonstances étant particulièrement important, il s’habillera toujours en conséquence. Toujours bien vêtu, bien coiffé, avoir une allure irréprochable quelque soit la situation, voilà bien une obligation qu’on lui a enseignée dans sa famille. Et bien que cela l’exaspère au plus au point, il en a pris l’habitude.


Description du (des) pouvoir(s) et de la race [5 lignes minimum] :

Gabriel est un être humain un peu spécial puisqu’il possède un pouvoir particulier. Sorcier, mage, magicien, on peut donner beaucoup de noms à ces hommes et femmes que rien ne différencie des personnes normales, hormis le fait qu’ils possèdent un don hors du commun.
Donc, comme dit précédemment, Gabriel n’aurait aucune particularité physique, s’il ne possédait pas ces yeux d’une couleur flamboyante. Quant à son pouvoir, lui-même ne le considère pas comme un don, et ce pour une bonne raison : c’est un véritable danger. Autant pour ceux qui l’entourent que pour lui-même. Lorsque sa peau entre en contact avec elle d’un être humain normal, sa force vitale se retrouve aspirée. Cela peut aller jusqu’à la mort si Gabriel ne brise pas le contact. Lorsqu’il s’agit d’une créature surnaturelle, l’effet est légèrement différent : Gabriel absorbe les capacités spéciales de cette personne, que ce soit son pouvoir, mais également sa race. Si par exemple il touche un télékinestiste, Gabriel pourra alors utiliser ce pouvoir, tandis que le possesseur originel en deviendra incapable, et cela pendant une durée proportionnelle au temps qu’aura duré le touché. Pour une créature telle qu’un vampire, ou un loup-garou, le principe sera le même pour les pouvoirs, mais aussi pour tout ce qui est en rapport avec la race même. Peu à peu, la personne touchée perdra ses caractéristiques momentanément, même physiques,  tandis que Gabriel se les appropriera tout en affaiblissant l’autre personne concernée. Ce procédé est extrêmement douloureux, et cela des deux côtés.


Histoire [15 lignes minimum] :

Fruit d’une union extraconjugale, Gabriel a vécu une enfance normale, entouré par l’amour de sa jeune mère humaine. C’est une période de sa vie dont le jeune homme ne se rappelle plus vraiment. Et pourtant, lorsqu’il lui arrive d’y repenser, il a l’impression qu’il s’agit d’une période merveilleuse, ou tout était simple, et où il était heureux. Mais à présent, il ne parvient même plus à se souvenir du nom de sa mère, ni même de son visage.
L’une des rares choses dont il se souvenait encore à son sujet était qu’elle était en larme lorsqu’il la vit pour la dernière fois. Il n’était qu’un très jeune enfant à ce moment-là, et la raison qui l’obligea à quitter la tendresse de sa mère marqua son entrée dans un tout nouveau monde.

« La scène est un peu floue dans mon esprit, à tel point que je ne me rappelle même plus comment j’en était arrivé là.  C’était la nuit, et ma mère et moi étions chez nous, à dormir paisiblement, du moins je l’imagine, dans nos lits. Du bruit nous avait réveillé, et aujourd’hui encore je ne suis pas bien certain de comprendre ce que cet homme recherchait en s’introduisant ainsi chez nous. Parce que, franchement, s’il s’agissait d’un simple voleur qui tentait d’entrer en toute discrétion, eh bien il n’était vraiment pas doué.
Je suis incapable de me rappeler comment ou pourquoi les évènements se sont enchaînés ainsi. Des cris et des pleurs me reviennent en mémoires, ceux de ma mère sans doute, ainsi que des mains de cet homme s’accrochant fermement à mon haut de pyjama. Peut-être avait-il simplement l’intention de me projeter hors de son chemin ? Ou peut-être était-ce dans le but de me blesser, de faire du mal. Peut-être s’en serait-il prit à ma mère ensuite. Puis ma propre main s’est agrippée à son poignet, et j’ai tenté de toutes mes faibles  forces de repousser mon assaillant. En un sens, ce fut une réussite, mais ce contact ne fut que douleur. S’il me lâcha immédiatement, cela n’avait plus d’importance à mes yeux. Je me retrouvais à genou, terrassé  par un violent spasme de douleur. Cela ne dura que quelques instants, puis tout devint noir. Après cette nuit, je me rappelle d’un sentiment de malaise et de confusion. Et il ne s’écoula que peu de temps avant que l’on m’annonce que je vivrai désormais avec mon père. Mon père. Je ne savais rien de lui à l’époque, et l’idée de quitter à tout jamais ma douce mère pour me retrouver avec un homme qui était pour moi un parfait inconnu ,me terrifiait. Et j’étais loin de m’attendre à ce que ma vie change à ce point. J’allais entrer dans tout nouvel univers. »

Son père vint le chercher pour l’emmener dans sa nouvelle famille. Ce n’était pas un homme méchant, bien au contraire, mais il y avait dans son allure et son attitude quelque chose qui inspirait le respect, et un peu de crainte. C’était un homme fier, dont le visage ne reflétait que rarement ses émotions. Mais Gabriel comprit rapidement que ce n’était pas parce qu’il n’en ressentait aucune, c’était simplement qu’il avait été élevé ainsi pour être le digne héritier d’une famille dont la fortune était grande et les valeurs strictes. Mais le jeune homme qu’il était à présent n’avait aucun doute quant à l’amour que lui portait son père. Celui-ci semblait toujours occupé, plongé dans des affaires qui dépassaient l’adolescent que son fils était. Cependant, lorsqu’il venait pouvait le voir, l’homme lui souriait et posait sur lui un regard bienveillant.
Ainsi son père l’emmena dans sa nouvelle maison, et lui dit que désormais, il était ici chez lui. Mais plus important, il lui raconta pourquoi. Il lui expliqua ce qu’il s’était passé, son don, et lui révéla que si sa mère en était dépourvue, c’était une chose commune dans sa nouvelle famille. Celle-ci se composait principalement de son père, de sa femme-celle que son père avait trompé quelques années plus tôt avec sa mère- et de leur fils, un garçon à peine plus âgé que Gabriel.

« J’ai donc fait la connaissance de mon demi-frère, et si physiquement il ressemble en tout point à notre père, en ce qui concerne le caractère je le décrirai comme étant beaucoup plus…teigneux ! Mais il n’a pas un mauvais fond…je pense.
Au début, je ne comprenais pas pourquoi il semblait tellement en colère contre moi. J’étais jeune et je n’avais pas saisi ce que pouvait bien représenter l’arrivée d’un nouvel enfant pour lui. Moi j’étais simplement intimider par ce garçon plus âgé que je connaissais à peine, mais j’étais aussi simplement heureux d’avoir un frère.
Nous nous querellions beaucoup, et ça n’a d’ailleurs pas beaucoup changé aujourd’hui, mais après une violente dispute, cela commença à s’améliorer. »

Les deux enfants étaient en train de se chamailler pour la énième fois, bien que contrairement aux autres enfants de leur âge leur dispute n’était que verbale puisqu’ils ne pouvaient se toucher, et tout comme les fois précédentes, chacun recherchait le point faible de l’autre, essayent de trouver ce qui pourrait le blesser. Et comme d’habitude, le plus âgé se montra plus doué à ce jeu-là.  Tout n’était parti que d’une farce de l’un à l’autre, puis ils avaient commencé à crier, et la situation s’était rapidement envenimée. A la fin, Gabriel, les larmes aux yeux de colère et de peine, avait alors menacé comme l’enfant qu’il était de raconter ce qu’il s’était passé à leur mère. C’est à cet instant que son frère s’était écrié :

"C’est MA mère, pas la tienne ! Elle ne sera jamais ta mère, et elle n’en a rien à faire de toi !"

Et si ces paroles avaient beaucoup blessé le plus jeune, il n’en avait rien dit. Ils retrouvèrent tous les deux abasourdi, l’un sous l’impact de tels mots, l’autre sous le choc de ce qu’il avait lui-même déclenché, sans même y réfléchir et regrettant légèrement, bien qu’au fond il en pensait chaque syllabe. Mais si le frère aîné avait voulu avoir le dernier mot, ce fut lui qui se retrouve décontenancé lorsque son cadet fini par sortir de sa torpeur et lui demandé d’une voix incertaine :

"Mais…mais si elle c’est pas ma maman…toi, tu seras toujours mon grand-frère, hein ?"

C’est à ce moment que l’enfant se rendit compte que Gabriel n’était pas qu’une nuisance, qu’il n’était pas que là pour lui voler ses parents, mais qu’il était aussi son petit-frère, et que peut-être que ce n’était pas si mal que ça.
Leur relation s’améliora alors peu à peu, et si les disputent ne cessèrent jamais, Gabriel s’aperçut que lorsque son frère le regardait, désormais ses yeux avaient perdu leur mépris.
                                           -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gabriel comprit rapidement que non seulement beaucoup de membre de sa famille-du côté paternel- possédaient un don particulier, mais également qu’ils en étaient très fiers. Ainsi les enfants comme lui et son frère étaient généralement entraînés par leurs parents. Et si son père avait conscience du monde qui les entourait, avec les créatures surnaturelles qui le peuplaient, il n’éprouvait pas la moindre curiosité pour ces dernières. Au contraire même, il les méprisait, les voyant comme des monstres, contrairement à eux qu’il considérait comme des humains simplement supérieurs aux autres. Et c’est cette opinion qu’il poussa également ses fils à adopter. Et si cela fonctionna parfaitement pour l’aîné, Gabriel resta toujours sceptique face à ce point de vue, bien qu’il n’osa jamais exprimer son point de vue, de peur de décevoir.

Sa famille se conforta dans cette idée lorsque son père reçu la visite d’une connaissance, un homme d’âge mûr à l’aspect bien étrange. Tout comme ses deux enfants, il possédait par endroit, du moins sur les parties de son corps étant visibles, des écailles rouge, et des yeux jaunes rappelant ceux d’un reptile. En fait, Gabriel se fit la réflexion que tout en eux faisait songer à une sorte de dragon. Les deux enfants, un garçon et une fille, qui étaient à peine plus vieux que Gabriel et son frère, allèrent donc jouer avec ces derniers (plus exactement, ils jouèrent seulement avec Gabriel, puisque son grand-frère refusa la compagnie de ceux qui représentaient des monstres à ses yeux) , pendants que les deux pères s’enfermèrent dans un bureau pour discuter d’affaires qui semblaient assez graves. Mais de quoi il s’agissait exactement, le petit garçon qu’était alors Gabriel n’en avait strictement rien à faire.

Tout se passait parfaitement bien, jusqu’à ce que le garçon pousse sa sœur en ricanant. Tout aurait pu bien se passer s’il n’avait pas trouvé amusant de voler les gants de Gabriel quelques instants auparavant, et s’il n’avait pas pousser la jeune fille sur lui.  Ce que Gabriel, et toute sa famille également, craignait depuis des années arriva, et les deux enfants se retrouvèrent paralysés sous la douleur. C’est ainsi que Gabriel comprit que son pouvoir ne lui permettait pas seulement d’aspirer la force de ses « adversaires », mais également de leur voler leurs capacités et leurs attributs. Heureusement, la gouvernante chargées de les surveiller (oui, les parents n’étaient pas SI irresponsables que ça), les sépara rapidement, rompant le contact et la connexion. Mais le mal était fait, et si Gabriel se releva sans trop de peine, l’autre enfant resta à terre un long moment, incapable de bouger. Mais à cet instant, Gabriel n’y fit pas attention. Ce qu’il remarqua surtout avec incompréhension, c’était que sa vision était différente. Tout lui paraissait plus clair, plus intense. Et il comprit que quelque chose clochait lorsque le frère de la victime, au lieu de se préoccuper de sa sœur, le regardait avec effarement, les yeux écarquillés de surprise, mais aussi un peu de frayeur. Et ce n’était pas uniquement à cause de ce qui venait de se passer, Gabriel s’en rendit compte lorsque son regard se posa sur ses mains et qu’il y vit des écailles rouges.

Les parents furent appelés, et les enfants rentrèrent rapidement chez eux. Et si Gabriel ne pouvait que culpabiliser, personne ne le rendit responsable de l’incident. Son père lui expliqua calmement, bien qu’avec une méfiance nouvelle à la vue de son changement d’apparence physique, que pour lui et pour les autres, il devait être particulièrement prudent. Son frère, quant à lui, se montra étrangement plus sympathique que d’ordinaire à son égard, et lorsque Gabriel lui demanda pourquoi, l’autre répondit :

« Maintenant je suis sûr que père ne pourra jamais te préférer à moi, regarde, il ne pourra même jamais te toucher ! »

Il avait dit ça en riant, mais Gabriel pouvait voir qu’il était on ne peut plus sérieux, et ne su pas vraiment comment réagir face à une telle constatation. Et lorsqu’il fini par demander d’une voix hésitante, et légèrement angoissée :

« Tu…tu crois qu’il m’en veut pour ce qu’il s’est passé ? »

Son frère lui répondit après une brève tape sur l’épaule qui se voulait sans doute amicale :

« Non. Personne ne t’en veut pour ça. Ce n’était pas ta faute, mais celle de ce …monstre. On espère juste que tu ne vas pas rester éternellement comme ça ! »

Heureusement, son apparence physique revient à la normale le jour d’après. Mais Gabriel n’oublia pas le réconfort que lui avait apporté la compassion de son frère.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il avait toujours eu une relation plutôt distante avec sa belle-mère. Pourtant, cette distance ne venait pas d’elle. Dès son arrivée, elle lui dit qu’il pouvait la considérer comme sa mère, et l’appelée « maman » s’il se sentait prêt, car elle comprenait le choque que cela avait été de devoir dire adieu à sa véritable mère. Mais après un temps d’hésitation, c’est ce qu’il fit. Il était difficile de ne pas aimer cette femme qui n’était que douceur et tendresse maternelle. Arrivé à l’adolescence, Gabriel avait osé lui demandé comment elle avait pu l’accepter lui, qui n’était non seulement pas son fils, mais également le fruit de l’aventure de son mari avec une maîtresse. Elle lui avait gentiment répondu qu’il était surtout le fruit de l’homme qu’elle aimait, et que quand elle avait vu le tout petit garçon perdu qu’il était lorsqu’elle l’avait rencontré, elle n’avait juste pas pu lui en vouloir pour quelque chose dont il n’était pas responsable. C’était simplement un enfant, et depuis des années maintenant, il était le sien. Elle lui avoua même que lorsque sa mère biologique avait annoncé sa naissance, son père et elle lui avait alors proposé de le reconnaître comme étant le leur, et de l’élever comme tel. Mais la très jeune femme qu’était alors sa mère avait refusé, et avait déclaré que malgré son âge et ses problèmes d’argent elle s’en sortirait, qu’ils ne pourraient pas lui enlever son fils. Les deux époux avait comprit, et lui avait dit qu’au moindre souci, elle pourrait compter sur eux. Ce qui avait fini par arriver quelques années plus tard.

Et elle lui dit qu’elle en était très heureuse.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si Gabriel s’était résigné à n’avoir jamais aucun contact physique avec qui que ce soit, et à garder un pouvoir inexploité, une lueur d’espoir vit le jour lorsque son père évoqua une école où les gens comme eux pouvait s’inscrire pour  apprendre à être ce qu’ils étaient. Une très bonne idée à son avis, si elle n’autorisait pas non plus les « monstres » et le humains normaux à côtoyer les gens comme eux. Pourtant, si son père en parlait avec une pointe de désapprobation, Gabriel y vit une occasion inespérée. Et s’il n’osa pas aborder le sujet, ce fut sa mère qui l’encouragea. Elle aussi y voyait une grande opportunité pour lui, l’occasion d’apprendre à se contrôler, mais aussi une chance de pouvoir rencontrer des gens différents, avec qui il pourrait parler librement. C’est elle qui arriva à convaincre son père, et celui-ci consentis donc à son départ avec comme recommandation d’être extrêmement prudent et « de ne pas trop se mêler aux créatures peu recommandable, mais qu’il lui faisait confiance, il saurait les reconnaître et rester loin d’elles ». Son frère quant à lui, lui ordonna « de na pas s’approcher des monstres et des tarés, parce qu’il vaut mieux que ça, et que s’il avait le moindre problème avec ces erreurs de la nature, il n’avait qu’à l’appeler et il viendrait leur casser la gueule à ces cons ». Et il lui conseilla surtout, après une tape virile sur l’épaule, d’être prudent.

*Note de l'administrateur*


Dernière édition par Gabriel Hawkins le Jeu 6 Mar - 18:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Jeu 6 Mar - 16:31

ton pouvoir me fait penser à celui de je ne sais plus qu'elle X-MEN XD!!!

En tout cas, bienvenue parmis nous :3 Evite juste de toucher ceux qui survive grace à leurs capacités surnaturel XD (Par exemple les Nevizy qui n'ont pas de coeur... Donc s'ils perdent leurs pouvoirs ils sont mort .w.)

J'espère que tu aimeras cette endroit :3



Signé Len'Sho *3*/)
Revenir en haut Aller en bas
Zellgadise Ishirama

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Jeu 6 Mar - 18:30

Comme d'habitude une histoire qu'on a pas la fois de lire jusqu'à la fin tu changera jamais :p mais pour une fois ta pas fais un nain c'est déjà ça XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hawkins

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 23/02/2014

MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Jeu 6 Mar - 18:45

Len'Sho -> Merci :-D !! Et oui, c'est carrément ça ! Pouvoir inspiré de celui de Malicia des X-Men ! Et promis, j'essayerai de ne tuer personne...sauf si cette personne le mérite héhé !

Zell -> Tu connais ma réponse, non ? Inutile que je la formule, je m'en voudrai d'écrire des insultes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zellgadise Ishirama

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Jeu 6 Mar - 18:48

Oh c'est pas bien de penser comme ça mais évite de me toucher même si tu as une soudaine envie de me tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legacy Della Note
Admin
avatar

Messages : 1392
Date d'inscription : 24/02/2011
Age : 23
Localisation : quelque part dans l'ombre sous les rayons de la lune

MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Jeu 6 Mar - 18:54

Bonjour, bonsoir !
Ton pouvoir est bien particulier .... Je te fais confiance pour ne pas en abuser !! (encore une personne qui évite la fiche bestiaire .... arf !)
Le tout reste conforme alors j'ai le bonheur de t'annoncer que tu es validé !!
Je t'ajoute à la liste des élèves Oméga et je te signale que tu n'échappera pas au premier rp avec le directeur Wink Histoire de mettre au point les quelques détails concernant le règlement (et tout ça, tout ça ...) (oui, dès le début je t’embête !!! mouahahahah !)
Allez file faire des rp petit nouveau ! (bah non j'ai jamais trouvé que ces personnage étaient des nains ! Zellgadise c'est toujours toi qui fait des géants !! ><)

_________________


 Actions / Pensées / Paroles -> [color=#9933ff]+ [b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatlunedesang.forums-actifs.net
Gabriel Hawkins

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 23/02/2014

MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Jeu 6 Mar - 19:42

Merci !! Et ne t'inquiète pas, comme je l'ai dit, je ne compte tuer personne ! Et j'ai hâte de faire un rp avec toi, ça fait longtemps !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legacy Della Note
Admin
avatar

Messages : 1392
Date d'inscription : 24/02/2011
Age : 23
Localisation : quelque part dans l'ombre sous les rayons de la lune

MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Ven 7 Mar - 18:26

Oui trop longtemps je dirais Wink

_________________


 Actions / Pensées / Paroles -> [color=#9933ff]+ [b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatlunedesang.forums-actifs.net
Legacy Della Note
Admin
avatar

Messages : 1392
Date d'inscription : 24/02/2011
Age : 23
Localisation : quelque part dans l'ombre sous les rayons de la lune

MessageSujet: Re: Gabriel Hawkins   Mar 23 Déc - 15:47

Il faudra me dire où tu veux situé ta pierre de contrôle des pouvoirs et tout sera parfait Smile

_________________


 Actions / Pensées / Paroles -> [color=#9933ff]+ [b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatlunedesang.forums-actifs.net
 
Gabriel Hawkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Lune Rousse :: Avant de commencer :: Présentation :: Présentations validées-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: