Une ville et des habitants en apparence paisible, mais lorsque la nuit arrive la vrai nature de ce lieu ressurgit... Au milieu de tout ça ? Un pensionnat à l'aspect d'un vieux manoir poussiéreux...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Val Resh, un poète sanglant

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lucius Powell (Val Resh)

Lucius Powell (Val Resh)

Messages : 196
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 18
Localisation : Où la lune éclair de sa douceur le sang coule

Val Resh, un poète sanglant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Val Resh, un poète sanglant   Val Resh, un poète sanglant - Page 2 EmptyMer 3 Mai - 20:20

Merci pour tous^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Powell (Val Resh)

Lucius Powell (Val Resh)

Messages : 196
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 18
Localisation : Où la lune éclair de sa douceur le sang coule

Val Resh, un poète sanglant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Val Resh, un poète sanglant   Val Resh, un poète sanglant - Page 2 EmptyVen 29 Mar - 22:13



Lucius Powell




(Val Resh)




« Informations »


Nom :Powell (Resh)
Prénom : Lucius (Val)

Surnom :Le Millénaire (avant ça mort) ou L’amnésique (après sa mort) (facultatif)
Age : 2063 ans ( physique de 23 ans avant sa mort) 16 ans (après sa mort)
Sexe : Masculin
Orientation :ermite, Hétérosexuel
Emploi :Kinésithérapeute et professeur de théologie, poésie et d’hisroire ( avant sa mort) étudiant ( après sa mort)
Race et/ou pouvoir(s):vampire et télépathe

J'aime : L'histoire, le contact avec la peau, danser, chanter, les animaux, aller à l'église
Je déteste : •être dans la foule, avoir des amis, déteste les autres, l’hypocrisie et le mensonge.

Mes défauts : insociable, bipolaire, manipulateur, aucune confiance, mélancolie, réservé
Mes qualités : Sensuel, doux, cultivés, rusé, à l'écoute, gentil, beau parleur, sympathique
« Pouvoirs »


Val Resh : télépathie ( avec contrôle mental sur certain), force surhumaine, régénérescence et longévité)              

Lucius Powell : télépathie (avec contrôle mental sur certain)


« Un début d'histoire qui en dit long...  »



Du haut de ses 1m 90, de ses cheveux blond retournés en arrière,
De ses yeux bleus gris changeant de couleur avec son humeur
Mais le regard d'une noirceur dû au tourment et à l'horreur.
Sa peau pâle pourrait être la pureté, mais c'est une barrière
Qui cache sa personnalité de ce qu'il est devenu un doux soir
Une musculature d'un homme normal cachant une grande force.
Une longue entaille en forme de croix se dessine sur son torse
Sa vision parfaite de jour voyant parfaitement dans le noir
De ses soixante quinze kilos, il parait bien maigre pour un noble
Malgré son travail, il porte toujours un costume resplendissant
Mais le soir une envie de luxure et de sang le rendent ignoble
Et oui, la chaleur du désir rend le sang beaucoup plus délicieux
Alors son pouvoir de régénération fait disparaître ses blessures.
Deux bagues sont sur sa main gauche et autres parures
Signe de sa noblesse, ce qui fait parler les plus curieux
Sa stature anglaise et ses formes symétriquement parfaite
Le rendent irrésistible pour toutes créatures quel qu’elles soient
Sa douleur se réveille lors des pleines lunes et même, parfois
Il repense à sa vie passée, la joie, le bonheur et les fêtes
Mais tous cela n'est rien comparé à ses peines et ses regrets
Le hantant chaque nuit telle des fantômes apparaissant à leurs grès
Pourtant, il paraît neutre, calme ce qui le fait paraître arrogant
Mais cette maîtrise de soi est dû à ses années et aux tortures
Lors des années romaines, des croisades et sous la mer azur
Chez les nazis pour leurs recherchent en l'ouvrant avec leur gant
Cherchant comment devenir immortel, mais il fut sauvé
Un nid de vampire d'origine lointaine le libérèrent et le sauvèrent
Mais ceux-ci le livrèrent aux soviétiques, encore et encore l'horreur
Il fut là à tous les conflits, et encore pour son grand malheur
Il vit tous les morts dû à la folie des hommes et des bourgeois
Il maudit ces hommes là plein de mépris, arrogant et stupide
« Ils se prennent pour nous les nobles !  C'est si limpide !
La révolution française à tout détruit, ils sont fous de joie ! »
Sa famille fut torturée, crucifiée et brûlée car ils étaient chrétiens
Ils étaient né vampire et maintenant seul survivant de la lignée
Il chassa tous ses persécuteurs, ces bâtards, tous ces chiens
Seul, affaibli, il est dans ce monde personne ne peut le soigné
Il est divisé entre sa grande humanité et sa monstruosité
La journée il aide les hommes et la nuit suit sa fatalité.
Voici une partie de son histoire qui se dévoilera au furent et à mesure
Son histoire se dévoilera petit à petit grâce à vous et à votre aventure !


« Une faim monstrueuse comparable à une fin de l'humanité : Armaggedon
»



A la suite du massacre de sa famille, son sang
Le jeune décida de massacrer les responsables
Pour lui c’était le synonyme d’aller à table
Sa soif ne fut jamais rassasié avec le temps
Il rencontra divers créatures qui avaient ses idées
« Parquer les humains tels les bétails qu’ils sont »
Ainsi il créa le groupe en l’an 700 à l’actuelle Provence
L’ordre grandit et généra des guerres, déchéance
Le sang coulait, l’âge sombre nous y étions
Village massacrait, milliers de non humains
Qui se répandait dans toute l’Europe médiévale
ValResh était le chef planifiant le plan final
La richesse du groupe grandissait sans fin
Ainsi son influence terrifia certain
Ainsi l’Eglise créa l’inquisition en 1233
La guerre de l’ombre comment ça, sans foi ni loi
Des traîtres étaient tapis partout, ces chiens
Ainsi victoire et défaite le vampire voulait le chaos
Avait-il tord ? Pour lui tout était justifié
A la suite d’un énième massacre remplit de succès
Une jeune fille se précipita dans ces bras, à ras de peau
Le vampire allait la tuer quand il vit son visage
Identique à celle de sa sœur, Maia, avec son regard
De cette fille humaine coula bien des ravages
Il décida de trahir son enfant, il n’était pas trop tard
Ainsi en 1785 il demanda une réunion en Bavière
Avec tout les responsables, l’inquisition les attendait
Le massacre durera toute la nuit, il n’en était pas fière
Puis il se rendit au Vatican o il fut absout de tout péché
Le Millénaire devint le pire ennemi d’Armageddon
Les rescapés jurèrent de l’anéantir et le faire souffrir
L’ancien prit l’objet qui fit la force de cette ordre
Par cela Il décida de rester discret, ce fut long







«Phoenix obscur»




Tout c’est enchaîné à la suite de ce poison
Pourtant c’était une semaine prometteuse
A l’abri dans son manoir fleuri sentant bon
Tout avait une ambiance chaleureuse
Mais toute tranquillité finit par s’éteindre
Armageddon l’ayant repéré, la nuit tomba
Ils étaient une centaine autour de l’endroit
Le père voulut, de toute violence, s’astreindre
Il s’agenouilla déchu regardant les pillards
Recherchant l’objet, Val Resh ne dit rien
Ses deux domestiques furent torturés…..cauchemar
Le Millénaire décida de les tuer, brisant le lien
Les deux savaient qu’il fallait se sacrifier
Plus tard, de leur sacrifice, ils en seront honorés
La plus lune réveilla la douleur du vampire
Qui s’entendait à ce qui pourrait arriver de pire
Cette objet est si petit et pourtant important
C’était le pouvoir de ce puissant enfant
Ils le torturèrent pendant de long jour
Puis par l’esprit jouant avec ses amours
Aucun mot ne sortit de sa bouche rougissante
Son allure tournant au gris, la vie le quitte
Attendant le coup de grâce, fin de ce rite
Ils finirent par trouver sa copie adéquate
Fini ils exécutèrent le Millénaire par l’épée
Sa tête roulante sur le sol humide de son sang
Son regard petit à  petit s’évanouissant
Son petit cadeau de fin annonça un grand été
La bâtisse implosa quelques secondes après
Un brasier éternel emportant ses secrets
Mais grâce à un sort il ne pouvait mourir
Se réincarnant sept jours plus tard
Sans souvenir, sans  vampirisme apparent
Car il est aussi un vampire psychique
En revanche il sera sans mémoire, amnésique
Vulnérable comme un humain étant télépathe
Espérant que l’ange déchu l’aiderait
Athénais Langlaster était sa grande amie
Tout deux dans les goulags, torturaient
Réussissant à s’enfuir dans une accalmie
Il lui avait tout raconté sur sa longue vie
Il lui confia une fiole du sang mêlé
Qui stopperait sa dégénérescence de l’envie
Et lui redonnant la mémoire et ses facultés
Alors Va Resh se transformera en Lucius Powell
Adolescent de seize ans, cheveux bancs et yeux gris
Avec une taille de 1m80 il restera asservi
Recherchant son passé avec ses moyens charnelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Powell (Val Resh)

Lucius Powell (Val Resh)

Messages : 196
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 18
Localisation : Où la lune éclair de sa douceur le sang coule

Val Resh, un poète sanglant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Val Resh, un poète sanglant   Val Resh, un poète sanglant - Page 2 EmptyVen 5 Avr - 15:57



Lucius Powell
 
 
 
 
(Val Resh)





 
« Informations »


Nom :Powell (Resh)
Prénom : Lucius (Val)
 
Surnom :Le Millénaire (avant ça mort) ou L’amnésique (après sa mort) (facultatif)
Age : 2063 ans ( physique de 23 ans avant sa mort) 16 ans (après sa mort)
Sexe : Masculin
Orientation :ermite, Hétérosexuel
Emploi :Kinésithérapeute et professeur de théologie, poésie et d’hisroire ( avant sa mort) étudiant ( après sa mort)
Race et/ou pouvoir(s):vampire et télépathe
 
J'aime : L'histoire, le contact avec la peau, danser, chanter, les animaux, aller à l'église
Je déteste : •être dans la foule, avoir des amis, déteste les autres, l’hypocrisie et le mensonge.

Mes défauts : insociable, bipolaire, manipulateur, aucune confiance, mélancolie, réservé
Mes qualités : Sensuel, doux, cultivés, rusé, à l'écoute, gentil, beau parleur, sympathique
« Pouvoirs »


Val Resh : télépathie ( avec contrôle mental sur certain), force surhumaine, régénérescence et longévité)              
 
Lucius Powell : télépathie (avec contrôle mental sur certain)


« Un début d'histoire qui en dit long...  »



Du haut de ses 1m 90, de ses cheveux blonds retournés en arrière,
De ses yeux bleus gris changeant de couleur avec son humeur
Mais le regard d'une noirceur dû au tourment et à l'horreur.
Sa peau pâle pourrait être la pureté, mais c'est une barrière
Qui cache sa personnalité de ce qu'il est devenu un doux soir
Une musculature d'un homme normal cachant une grande force.
Une longue entaille en forme de croix se dessine sur son torse
Sa vision parfaite de jour voyant parfaitement dans le noir
De ses soixante quinze kilos, il parait bien maigre pour un noble
Malgré son travail, il porte toujours un costume resplendissant
Mais le soir une envie de luxure et de sang le rendent ignoble
Et oui, la chaleur du désir rend le sang beaucoup plus délicieux
Alors son pouvoir de régénération fait disparaître ses blessures.
Deux bagues sont sur sa main gauche et autres parures
Signe de sa noblesse, ce qui fait parler les plus curieux
Sa stature anglaise et ses formes symétriquement parfaite
Le rendent irrésistible pour toutes créatures quel qu’elles soient
Sa douleur se réveille lors des pleines lunes et même, parfois
Il repense à sa vie passée, la joie, le bonheur et les fêtes
Mais tout cela n'est rien comparé à ses peines et ses regrets
Le hantant chaque nuit telle des fantômes apparaissant à leurs grès
Pourtant, il paraît neutre, calme ce qui le fait paraître arrogant
Mais cette maîtrise de soi est dû à ses années et aux tortures
Lors des années romaines, des croisades et sous la mer azur
Chez les nazis pour leurs recherchent en l'ouvrant avec leur gant
Cherchant comment devenir immortel, mais il fut sauvé
Un nid de vampire d'origine lointaine le libérèrent et le sauvèrent
Mais ceux-ci le livrèrent aux soviétiques, encore et encore l'horreur
Il fut là à tous les conflits, et encore pour son grand malheur
Il vit tous les morts dû à la folie des hommes et des bourgeois
Il maudit ces hommes là plein de mépris, arrogant et stupide
« Ils se prennent pour nous les nobles !  C'est si limpide !
La révolution française à tout détruit, ils sont fous de joie ! »
Sa famille fut torturée, crucifiée et brûlée car ils étaient chrétiens
Ils étaient né vampire et maintenant seul survivant de la lignée
Il chassa tous ses persécuteurs, ces bâtards, tous ces chiens
Seul, affaibli, il est dans ce monde personne ne peut le soigné
Il est divisé entre sa grande humanité et sa monstruosité
La journée il aide les hommes et la nuit suit sa fatalité.
Voici une partie de son histoire qui se dévoilera au furent et à mesure
Son histoire se dévoilera petit à petit grâce à vous et à votre aventure !


« Une faim monstrueuse comparable à une fin de l'humanité : Armaggedon
»



A la suite du massacre de sa famille, son sang
Le jeune décida de massacrer les responsables
Pour lui c’était le synonyme d’aller à table
Sa soif ne fut jamais rassasiée avec le temps
Il rencontra divers créatures qui avaient ses idées
« Parquer les humains tels les bétails qu’ils sont »
Ainsi il créa le groupe en l’an 700 à l’actuelle Provence
L’ordre grandit et généra des guerres, déchéance
Le sang coulait, l’âge sombre nous y étions
Village massacrait, milliers de non humains
Qui se répandait dans toute l’Europe médiévale
ValResh était le chef planifiant le plan final
La richesse du groupe grandissait sans fin
Ainsi son influence terrifia certain
Ainsi l’Eglise créa l’inquisition en 1233
La guerre de l’ombre comment ça, sans foi ni loi
Des traîtres étaient tapis partout, ces chiens
Ainsi victoire et défaite le vampire voulait le chaos
Avait-il tord ? Pour lui tout était justifié
A la suite d’un énième massacre remplit de succès
Une jeune fille se précipita dans ces bras, à ras de peau
Le vampire allait la tuer quand il vit son visage
Identique à celle de sa sœur, Maia, avec son regard
De cette fille humaine coula bien des ravages
Il décida de trahir son enfant, il n’était pas trop tard
Ainsi en 1785 il demanda une réunion en Bavière
Avec tout les responsables, l’inquisition les attendait
Le massacre durera toute la nuit, il n’en était pas fier
Puis il se rendit au Vatican où il fut absout de tout péché
Le Millénaire devint le pire ennemi d’Armageddon
Les rescapés jurèrent de l’anéantir et le faire souffrir
L’ancien prit l’objet qui fit la force de cet ordre
Par cela Il décida de rester discret, ce fut long
 
 
 
 
 


«Phoenix obscur»



 
Tout c’est enchaîné à la suite de ce poison
Pourtant c’était une semaine prometteuse
A l’abri dans son manoir fleuri sentant bon
Tout avait une ambiance chaleureuse
Mais toute tranquillité finit par s’éteindre
Armageddon l’ayant repéré, la nuit tomba
Ils étaient une centaine autour de l’endroit
Le père voulut, de toute violence, s’astreindre
Il s’agenouilla déchu regardant les pillards
Recherchant l’objet, Val Resh ne dit rien
Ses deux domestiques furent torturés…..cauchemar
Le Millénaire décida de les tuer, brisant le lien
Les deux savaient qu’il fallait se sacrifier
Plus tard, de leur sacrifice, ils en seront honorés
La plus lune réveilla la douleur du vampire
Qui s’entendait à ce qui pourrait arriver de pire
Cette objet est si petit et pourtant important
C’était le pouvoir de ce puissant enfant
Ils le torturèrent pendant de long jour
Puis par l’esprit jouant avec ses amours
Aucun mot ne sortit de sa bouche rougissante
Son allure tournant au gris, la vie le quitte
Attendant le coup de grâce, fin de ce rite
Ils finirent par trouver sa copie adéquate
Fini ils exécutèrent le Millénaire par l’épée
Sa tête roulante sur le sol humide de son sang
Son regard petit à  petit s’évanouissant
Son petit cadeau de fin annonça un grand été
La bâtisse implosa quelques secondes après
Un brasier éternel emportant ses secrets
Mais grâce à un sort il ne pouvait mourir
Se réincarnant sept jours plus tard
Sans souvenir, sans  vampirisme apparent
Car il est aussi un vampire psychique
En revanche il sera sans mémoire, amnésique
Vulnérable comme un humain étant télépathe
Espérant que l’ange déchu l’aiderait
Athénais Langlaster était sa grande amie
Tout deux dans les goulags, torturés
Réussissant à s’enfuir dans une accalmie
Il lui avait tout raconté sur sa longue vie
Il lui confia une fiole du sang mêlé
Qui stopperait sa dégénérescence de l’envie
Et lui redonnant la mémoire et ses facultés
Alors Va Resh se transformera en Lucius Powell
Adolescent de seize ans, cheveux bancs et yeux gris
Avec une taille de 1m80 il restera asservi
Recherchant son passé avec ses moyens charnelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legacy Della Note
Admin
Legacy Della Note

Messages : 1282
Date d'inscription : 24/02/2011
Age : 24
Localisation : quelque part dans l'ombre sous les rayons de la lune

Val Resh, un poète sanglant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Val Resh, un poète sanglant   Val Resh, un poète sanglant - Page 2 EmptySam 6 Avr - 21:57

Double nouvelle présentation ??

Évidemment comme indiqué par message privé je te valide et t'ai changé de groupe. Bonnes aventures !

_________________
Val Resh, un poète sanglant - Page 2 814750signaturelegacy

 Actions / Pensées / Paroles -> [color=#9933ff]+ [b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatlunedesang.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




Val Resh, un poète sanglant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Val Resh, un poète sanglant   Val Resh, un poète sanglant - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Val Resh, un poète sanglant
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Griffe et aura. Combat sanglant...
» Dîner sanglant
» Découvert d'une sœur (PV Aurore sanglant)
» Presentation de Bragie [Poète]
» Le lapin sanglant!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Lune Rousse :: Avant de commencer :: Présentation :: Présentations validées-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: